Trouvez la terrasse idéal Découvrir
Présentez votre entreprise et vos produits En savoir plus
Préparez l'hiver avec nos bardages bois Découvrir
Trouver la machine d'atelier 2.0 Découvrir

Frêne

WoodPartners • Crée le 13/07/2023 – Mis à jour le 17/07/2023

Fraxinus, communément appelé frêne

Fraxinus, communément appelé frêne, est un genre de plantes à fleurs de la famille des oliviers et des lilas, les Oleaceae. Il contient 45-65 espèces d’arbres généralement de taille moyenne à grande, principalement à feuilles caduques, bien qu’un certain nombre d’espèces subtropicales soient à feuilles persistantes. Le genre est répandu dans une grande partie de l’Europe, de l’Asie et de l’Amérique du Nord.

Présentation et origine : frêne

Le frêne commun, dont le nom botanique est Fraxinus excelsior, appartient à la famille des Oléacées. L’aire naturelle d’extension de cette essence se situe en Europe, à l’exception des zones de climat méditerranéen et celles d’altitude supérieure à 1500 mètres.

L’arbre à croissance rapide peut atteindre une trentaine de mètres de hauteur et un mètre de diamètre. On le rencontre généralement en taillis sous futaie avec des chênes pédonculés, des hêtres, des charmes ou parfois des sapins.

Il couvre moins de 3 % de la forêt française. Le frêne préfère les sols assez humides et riches, raison pour laquelle il apprécie le fond des vallées. Il s’agit d’une espèce dioïque (fleurs mâles et femelles sur des pieds séparés) qui pousse au soleil.

Aspect : frêne

Le port est élancé, le fût droit et la cime ovoïde. Les feuilles sont de grande taille et composées de 7 à 15 folioles ovales. L’écorce gris beige est légèrement gercée. Le frêne est récolté vers 90 ans, mais sa longévité atteint environ 300 ans.

Principales caractéristiques : frêne

Le frêne présente un duramen et un aubier non distincts. Le bois est blanc-crème. Nacré à l’état frais, il fonce une fois coupé sous l’effet de la lumière. Le cœur peut présenter des veines noirâtres plus foncées.

Ce bois est hétérogène : les cernes annuels sont particulièrement marqués avec de gros vaisseaux visibles à l’œil nu dans le bois de printemps et un bois d’été très dense. C’est pourquoi il est qualifié de bois mi-dur. Il a un grain grossier et un fil droit parfois ondulé sur quartier.

Selon les provenances, la masse volumique du frêne s’échelonne de 600 à 850 kg par mètre cube à 12 % d’humidité.

Applications : frêne

Le frêne est principalement employé pour l’élaboration de menuiseries intérieures, moulures, parquets, meubles, ensembles de cuisine et portes. Les articles tournés ont bonne réputation : manches d’outils, pioches, marteaux et articles de sport (javelots, arcs, crosses de hockey, battes de baseball, barres et trapèzes de gymnase) ou chaises nécessitant de hautes résistances mécaniques et une bonne résilience.

Le cintrage des pièces est fréquent. L’ébénisterie apprécie particulièrement cette essence. On en fait également des placages presque toujours tranchés : les billes de pieds et les bois au fil ondé ou frisé font le bonheur des ébénistes. Grâce à sa faible teneur en tannin, on s’en sert aussi pour fabriquer des douelles afin d’éviter de colorer les alcools blancs. Enfin, on l’emploie dans les domaines de l’agencement, pour la fabrication d’escaliers, mais aussi pour la réalisation de bardages et terrasses en thermo-chauffé.

Conseils d’utilisation, finition : frêne

Les sciages, opérations faciles, doivent être rapidement placés sur lattes afin d’éviter la formation de fentes. Ainsi, le séchage naturel est assez rapide et n’engendre pas trop de gerces ni de fentes. En revanche, en séchoir, les risques de déformations et de fentes en bout sont importants si la conduite de séchage n’est pas effectuée à des températures modérées.

L’usinage du frêne ne présente pas d’obstacles particuliers. On signale qu’un angle d’attaque réduit au rabotage évite la tendance à l’écaillage et permet d’obtenir des surfaces lisses. Le collage donne des résultats corrects si l’on prend garde d’utiliser des colles à viscosité assez élevée, adaptées aux bois hétérogènes. Par ailleurs, on collera à la résorcine des bois secs, car l’influence du pest essentielle avec ce type d’adhésif. Clouage et vissage s’opèrent de manière traditionnelle.

Le ponçage donne d’excellentes surfaces finies. Il prend bien la teinte. Le vernissage exige un bouche-porage en raison du diamètre des vaisseaux et un ponçage soigné entre chaque couche.

De nombreux avantages : frêne

Le frêne se prête particulièrement à la fabrication d’escaliers et de parquets grâce à ses nombreux atouts. Tout d’abord, ces types de réalisations nécessitent de bonnes résistances à l’usure et au poinçonnement. Les propriétés mécaniques du frêne et les excellents vernis qu’on peut lui appliquer permettent des réalisations d’une grande longévité.

Il possède en outre des qualités esthétiques indéniables : c’est une essence lumineuse aux motifs contrastés qui s’intègre aussi bien dans un intérieur contemporain que traditionnel, comme l’illustrent par exemple les lames de parquet très larges et de grande qualité. Enfin, dans le cas des escaliers, de nombreuses pièces sont tournées et le frêne excelle dans cette catégorie d’usinage.

Si vous souhaitez découvrir un produit en Frêne rendez-vous sur la page des lames en Frêne Thermowood de FelixWood en cliquant ici : Terrasse frêne

Vous pouvez également découvrir le Bardage en Frêne de chez LDC Wood

Dimensions et choix commerciaux : frêne

On trouve le frêne principalement sous forme d’avivés, de frises, de carrelets et de plots dans une gamme allant de 27 mm (pour les frises), 42 à 53 mm (pour les avivés et les plots), et 27 à 100 mm en carrelets pour le tournage. On distingue le 1er choix 4 faces net et la qualité 100 % blanc ou couleur tolérée.

  • Usinage
  • Résistance à la fente clouage/vissage
  • Collage
  • Dureté

Les sciages, opérations faciles, doivent être rapidement placés sur lattes afin d’éviter la formation de fentes. Ainsi, le séchage naturel est assez rapide et n’engendre pas trop de gerces ni de fentes. En revanche, en séchoir, les risques de déformations et de fentes en bout sont importants si la conduite de séchage n’est pas effectuée à des températures modérées.

L’usinage du frêne ne présente pas d’obstacles particuliers. On signale qu’un angle d’attaque réduit au rabotage évite la tendance à l’écaillage et permet d’obtenir des surfaces lisses. Le collage donne des résultats corrects si l’on prend garde d’utiliser des colles à viscosité assez élevée, adaptées aux bois hétérogènes. Par ailleurs, on collera à la résorcine des bois secs, car l’influence du pest essentielle avec ce type d’adhésif. Clouage et vissage s’opèrent de manière traditionnelle.

Le ponçage donne d’excellentes surfaces finies. Il prend bien la teinte. Le vernissage exige un bouche-porage en raison du diamètre des vaisseaux et un ponçage soigné entre chaque couche.

De nombreux avantages

Le frêne se prête particulièrement à la fabrication d’escaliers et de parquets grâce à ses nombreux atouts. Tout d’abord, ces types de réalisations nécessitent de bonnes résistances à l’usure et au poinçonnement. Les propriétés mécaniques du frêne et les excellents vernis qu’on peut lui appliquer permettent des réalisations d’une grande longévité.

Il possède en outre des qualités esthétiques indéniables : c’est une essence lumineuse aux motifs contrastés qui s’intègre aussi bien dans un intérieur contemporain que traditionnel, comme l’illustrent par exemple les lames de parquet très larges et de grande qualité. Enfin, dans le cas des escaliers, de nombreuses pièces sont tournées et le frêne excelle dans cette catégorie d’usinage.

Si vous souhaitez découvrir un produit en Frêne rendez-vous sur la page des lames en Frêne Thermowood de FelixWood en cliquant ici : Terrasse frêne

Vous pouvez également découvrir le Bardage en Frêne de chez LDC Wood

Dimensions et choix commerciaux

On trouve le frêne principalement sous forme d’avivés, de frises, de carrelets et de plots dans une gamme allant de 27 mm (pour les frises), 42 à 53 mm (pour les avivés et les plots), et 27 à 100 mm en carrelets pour le tournage. On distingue le 1er choix 4 faces net et la qualité 100 % blanc ou couleur tolérée.

Propriétés physiques

  • Masse volumique moyenne : de 700 kg/m3 à H=12 %
  • Stabilité en service : moyenne
  • Retrait volumique : 14 à 18 %
  • Coefficient de retrait tangentiel par % d’humidité : 0,32 %
  • Coefficient de retrait radial par % d’humidité : 0,19 %

Caractéristiques mécaniques à H=12 %

  • Contrainte moyenne de résistance à la traction axiale : 120 MPa
  • Module de rupture en compression moyen : 58 MPa
  • Module d’élasticité moyen : 12000 MPa
  • Dureté Brinell (N/mm) : 3,3 à 4,1