WoodPartners

Essence de bois : le Tulipier

Plusieurs espèces d’arbres partagent le nom “tulipier” :

    • Le tulipier du Gabon
    • Le tulipier de Virginie
    • Le tulipier de Chine
    • Le laurier tulipier
TULIPIER Furni-6-polua11zabwlswjhc23xidfz6ydqvgc3i2u1vakpcc France

Présentation et origine

TULIPIER Furni2-3-polua3vj7y8vnneeqa7iwcwtgz6kmukzb64zsr3a4a France

Le tulipier de Virginie, de la famille des Magniolacées, est l’une des deux espèces du genre Liriodendron. Son nom botanique est Liriodendron tulipifera (du grec leiron, «lys», dendron, «arbre», et du latin tulipiferus, «qui porte des tulipes»).

L’aire naturelle de cet arbre feuillu se situe dans la partie orientale des États-Unis, à une altitude variant de 300 mètres au nord à 1350 mètres au sud. En France, les premières graines furent plantées en 1732 au Petit Trianon à Versailles.

Il s’agit d’un arbre héliophile, appréciant les sols riches en minéraux et légèrement acides, profonds et drainés dans des zones à forte pluviométrie. Il se rencontre associé au noyer noir et au chêne blanc.

Le tulipier atteint une hauteur de 50 mètres en Amérique, rarement plus de 30 mètres dans les autres pays, pour un diamètre dépassant parfois deux mètres.

On en tire des grumes jusqu’à 10 mètres. Son fût est droit, légèrement conique. L’écorce gercée à maturité est gris cendré. Sa longévité est estimée à 400, voire 500 ans.

Aspect

Le tulipier de Virginie possède un aubier étroit, blanc crème (plus ou moins large selon la rapidité de croissance). Le duramen est mat, avec une couleur variant du brun-jaune pâle au vert olive et des veines blanches ou noirâtres. On notera que le séchage et l’exposition à la lumière foncent en marron ce bois relativement veiné.

Ce dernier est homogène, de texture moyenne à fine, présente un fil droit et uniforme, et peut contenir des taches rouge clair. Sa densité moyenne est de 0,40 à 0,50 à 12% d’humidité.

Principales caractéristiques

Le tulipier de Virginie est classé comme léger et tendre. Son retrait volumique total est moyen (13%). Il s’agit d’un bois peu nerveux au regard de ses variations dimensionnelles et de celles de l’humidité.

Ses caractéristiques mécaniques sont moyennes compte tenu de sa densité, et il se présente comme assez élastique et peu fissile.

Applications

Le tulipier est utilisé pour la fabrication de meubles (mobiliers et armoires), de menuiseries intérieures, de bois tournés et de produits d’ébénisterie. On l’utilise entre autres pour réaliser des armoires de cuisine, des portes, des moulures, des panneaux lambrissés, des bardages et des lambris, etc. Son uniformité et sa bonne stabilité permettent sa transformation en placages de qualité (tranché, la préférence va au tranchage sur quartier ou déroulé).

On notera que la belle taille moyenne des grumes autorise des dimensions de sciage importantes, adaptées à la menuiserie et à la moulure. Par ailleurs, on l’emploie pour la fabrication d’instruments de musique (lutherie et pianos), de crosses de fusil, de sculptures et autres objets tournés.

Conseils d’utilisation, finition

Le séchage du bois de tulipier de Virginie est rapide et n’engendre que peu de gerces et de fentes. Sa stabilité en service est très satisfaisante. Avec des outils pour bois tendres, l’usinage n’entraîne pas de contraintes spécifiques. Le sciage et le tranchage s’opèrent sans problème majeur. Les rendements sont corrects, meilleurs avec les bois américains qu’européens.

Il se cloue et se visse facilement (avec cependant des risques de fendage) et offre une excellente finition après ponçage. Le bois se colle sans difficulté. Il s’imprègne bien de la pigmentation et des vernis, ce qui permet une belle homogénéisation de teinte.

La percé du tulipier THT

Depuis plusieurs années, on assiste au développement du tulipier traité à haute température. Comme le peuplier, le hêtre, le frêne ou le chêne, le tulipier de Virginie THT est destiné à un usage en extérieur (bardage) ou en parquet. Il est aujourd’hui proposé par quelques unités dans l’Hexagones. Ce type de traitement, qui s’apparente à une pyrolyse, consiste en une montée en température progressive du bois dans un milieu contrôlé en oxygène et en humidité.

Pour que le bois ne s’enflamme pas, on injecte de la vapeur d’eau ou de l’azote pendant le cycle de chauffe, ce qui entraîne une modification définitive de ses composés macromoléculaires (dégradation des hémicelluloses, réticulation des lignines et modification de la structure cristalline de la cellulose).

Dimensions et choix commerciaux

Le tulipier importé des États-Unis est classé selon la règle NHLA. Les premiers choix (avec une différence minime entre eux), Prime Export, F.A.S. ou F.A.S. 1, garantissent un rendement très élevé en bois sans nœuds et constituent l’essentiel des bois importés en France (pour en savoir plus sur les règles de classement, consultez le site www.ahec-europe.org). Le bois est sec à 8% – 10% d’humidité.

USINAGE DURETÉ SCIAGE RABOTAGE FORAGE PERÇAGE TOURNAGE SCULPTURE MOULURES COLLAGE FINITION
Très bon Tendre Bon Très bon Bon Bon Bon Bon Très bon Bon Très bon

Propriétés physiques et mécaniques

Découvrez nos produits en Tulipier

TULIPIER Bois-Techniques France

Bois techniques

TULIPIER Charpente-bois France

Charpente

TULIPIER Terrasse-Bois France

Terrasse

TULIPIER Parquet-Bois-1 France

Parquet/lambris

TULIPIER Bardage-Bois France

Bardage

TULIPIER Panneaux-Bois France

Panneaux