Filters
  • Nettoyant dégraissant Compo Clean / Owatrol

    Nettoyant dégraissant Compo Clean bois composite de chez Owatrol Comme son nom l'indique, le Compo Clean nettoie vos surfaces verticales et horizont...

  • Le Décapant Dilunett® - Owatrol

    LE DÉCAPANT DILUNETT - OWATROL Option décaper : quand un support bois est recouvert d’une ancienne lasure ou peinture, il n’y a pas d’aut...

  • Le déshuileur Net-Trol® 400 Owatrol

    NET-TROL® 400 - DÉSHUILER LES BOIS Lorsqu’un support montre des signes d’encrassement installé, comme les résidus d’une ancienne protection...

  • Dégriseur bois owatrol : Net-Trol® 200

    Dégriseur owatrol En présence d’un bois gris et terne en ayant vieilli aux intempéries sans protection ou avec une ancienne finition non filmog...

Nettoyage Bois à quoi ça sert ? 

Il est difficile de maintenir l’aspect du bois dans le temps en raison de sa nature poreuse. Il est tôt ou tard nécessaire de le nettoyer pour lui redonner son éclat d’origine, qu’il soit utilisé à l’intérieur ou à l’extérieur.

En fonction de la cause de l’altération esthétique et du type de bois, la méthode de nettoyage sera différente. Nous proposons une grande variété de solutions, du simple nettoyage à la rénovation complète.

Bois sale

Le savon noir est un produit miracle si votre bois est simplement sale. En le diluant ou en l’utilisant sous forme liquide, il est possible de nettoyer le bois intérieur sans utiliser de détergents industriels, qui pourraient ternir le bois après quelques passages.

Le savon noir nettoie et nourrit les parquets intérieurs en même temps.

Le nettoyage du bois sale à l’extérieur implique un balayage et un rinçage à grande eau pour éliminer la poussière et les impuretés. Les nettoyeurs haute pression doivent être utilisés à une distance raisonnable (de 20 à 50 cm selon le type de bois) afin de ne pas soulever la fibre et rendre le bois pelucheux.

Bois terni huilé ou ciré

Aujourd’hui, de nombreux parquets et plans de travail sont huilés ou cirés en usine.

Ces bois se ternissent avec le temps en raison des diverses sollicitations auxquelles ils sont exposés : projections d’eau autour de l’évier, abrasion dans les zones de passage intense (salon, seuil de porte, marches d’escalier). En termes d’entretien, l’idéal est de redonner leur éclat à ces bois par une simple application d’huile dure ou de cire.

Pour conserver la beauté du bois, utilisez tous les mois du savon noir dilué dans de l’eau tiède.

Bois brut taché

Sans aucune protection, le bois est sensible aux taches. Selon la nature et la gravité (profondeur et étendue) de la tache, il est possible d’utiliser un détachant pour bois : action mécanique par ponçage (en profondeur) ou ponçage léger (en surface) ou utilisation d’un détachant pour bois. Dans le cas de bois tanniques tels que le chêne ou le châtaignier, exposés à l’eau, ce dernier produit est particulièrement recommandé pour les coulures noires dues à la remontée des tanins.

bois gris

L’utilisation du bois à l’extérieur sans protection entraîne son grisonnement dû à l’alternance de l’eau et des rayons UV.

En quelques minutes, le bois développe un voile gris clair qui évolue vers un gris intense. Ce gris peut parfois être souhaitable (comme le gris des chalets en mélèze dans les Alpes) d’un point de vue esthétique, mais il présente également deux inconvénients majeurs, à savoir qu’il met quelques années à se manifester, et qu’il apparaît très hétérogène (le bas des murs est le premier à grisonner, puis le grisonnement monte progressivement).

Dans le cas où ce grisonnement s’est développé sur la surface du bois, il est très facile de l’éliminer et de redonner au bois son éclat d’origine : la pulvérisation d’un dégraissant pour bois suivie d’un rinçage aura un effet immédiat pour un coût très raisonnable.

Il est possible de prévenir ou du moins de retarder la réapparition de ce phénomène en appliquant un produit de protection.

Bois huilé noirci

Les micro-organismes peuvent utiliser certaines huiles végétales comme nutriments sans système anti-UV ou anti-moisissure. Le bois extérieur traité avec de l’huile de lin pure (même si elle est diluée avec de la térébenthine) noircit généralement très rapidement en raison du développement des moisissures. Les foyers de moisissure apparaissent d’abord sous forme de petits points noirs qui se propagent dans toute la structure. C’est dans des conditions de forte humidité et de températures douces que ces développements fongiques sont les plus fréquents, à l’automne et au printemps.

Malgré leur aspect inesthétique, ces moisissures n’affectent pas la durabilité du matériau car elles ne se développent qu’en surface. Il ne faut pas confondre le développement des champignons lignicoles avec celui des champignons lignivores qui peuvent causer de graves dommages structurels (la pourriture sèche est la plus courante).

Il est facile d’éliminer ces moisissures en pulvérisant un nettoyant-déshuileur sur la surface du bois. Après rinçage, le bois aura l’apparence qu’il avait à l’origine.

Afin de terminer le processus de nettoyage avant de protéger le bois noirci, il est fortement recommandé d’appliquer un désinfectant. Dès le retour de conditions favorables, ce produit empêchera la réapparition des moisissures qui auraient résisté au nettoyage.

Bois vernis, vitrifié ou peint qui s’écaille.

Les protections filmogènes ne durent que peu de temps. Le bois travaille, c’est-à-dire qu’il gonfle par temps humide et rétrécit par temps sec en raison des différences d’humidité. Le film (vernis, peinture, etc.) durcit sous l’effet des UV et ne peut pas suivre ces mouvements. Lorsque la finition se décolle, on parle de pelage.

Il est déconseillé de décaper le bois car cela implique l’utilisation de décapants chimiques qui ne sont pas neutres pour la santé et l’environnement.

Poncer le bois pour le remettre à nu est une méthode radicale mais fastidieuse.

Une fois rénové, le bois doit être protégé avec un saturateur ou une huile… cela empêchera la formation d’un nouveau film superficiel.