Filters

Qu’est-ce qu’une scie à ruban ?

La scie à ruban est une scie mécanique dotée d’une lame longue et tranchante constituée d’une bande continue de métal denté tendue entre deux roues ou plus pour qui assure la découpe de la matière. Elles sont principalement utilisées pour le travail du bois ou la coupe des métaux et autres matériaux.

Les scies à rubans présentent deux avantages : la régularité de la coupe grâce à la répartition uniforme de la charge sur les dents de la lame et la possibilité de couper des formes irrégulières ou courbes comme le ferait une scie sauteuse. Le rayon minimal d’une courbe est déterminé par la largeur de la bande et son trait de scie. La plupart des scies à ruban ont deux roues tournant dans le même plan, dont l’une est motorisée, mais certaines peuvent en avoir trois ou quatre pour répartir la charge. La lame elle-même peut avoir différentes tailles et différents pas de dents, ce qui en fait une machine extrêmement polyvalente.

Quelles sont les dimensions d’une lame de scie à ruban bois ?

Les lames de scie à ruban diffèrent par leur épaisseur, leur largeur, leur longueur et la configuration de leurs dents. La longueur varie selon la machine, mais la taille des roues de la scie en détermine généralement l’épaisseur et la largeur : les machines plus petites (roues de 20 à 30cm) nécessitent des lames plus fines, de l’ordre d’un centimètre, pour éviter d’en rompre les soudures.

Le nombre de dents a également son importance, car des gorges plus larges (l’espace entre les dents) permettent une meilleure élimination des débris, des dents plus rapprochées permettant une coupe plus lisse. Le choix du nombre et de la configuration des dents d’une lame dépend du type de coupe et du matériau à découper.

Plusieurs règles sont à respecter dans le choix de la lame :

Pour couper des courbes serrées et des matériaux fins et délicats, on utilise une lame à dents standard.
Pour couper des courbes d’un rayon supérieur, ou lorsque la qualité de la coupe importe plus que la vitesse, le choix se portera sur une lame à denture standard ou à denture rapide.
Dans le cas d’un sciage à refaire, on utilisera la lame la plus large à denture rapide ou variable adaptée à la scie. D’une manière générale, plus la lame est large, plus la coupe est droite.
Pour couper du bois vert, le choix se portera à nouveau sur la lame la plus large
Les essences de bois exotiques denses et abrasives se coupent plus aisément avec une lame à dents en carbure. Elle restera affûtée plus longtemps qu’une lame en acier ou en alliage.

 

Qui utilise la lame scie ruban ?

Scieries

Les scieries utilisent de très grandes scies à ruban pour la découpe du bois, elles sont préférées aux scies circulaires pour leur faculté d’adaptation au bois de grand diamètre et parce que leur trait de scie est plus petit, ce qui génère moins de déchets.

Dans une scierie, les lames sont montées sur des roues dont le diamètre est suffisamment grand pour ne pas provoquer d’usure du métal due à la flexion lorsque la lame passe de façon répétée d’un profil circulaire à un profil droit. L’étirement est très serré (la résistance à l’usure du métal de la scie étant le facteur limitant). Les scies à ruban de cette taille doivent avoir une flexibilité qui contrebalance les forces et l’échauffement générés par son fonctionnement, ce qu’on appelle le “benching”. Elles doivent également être démontées et entretenues à intervalles réguliers.

La forme du goulet de la dent est très optimisée. Elle varie en fonction du type et de l’état du bois. Les grumes gelées nécessitent souvent une “encoche de gel” rectifiée dans le gosier pour briser les copeaux. La forme du goulet de la dent est élaborée lors de la fabrication de la lame et sa forme est automatiquement maintenue à chaque affûtage.

Un bon suivi de l’état de lame est essentiel pour une coupe précise et réduit considérablement les risques de casse. La première étape pour assurer un bon suivi est de vérifier que les deux volants sont situés sur le même plan. Pour ce faire, on place une règle à l’avant des roues et on ajuste jusqu’à ce que chaque roue se touche. On fait tourner les roues avec la lame en place et correctement tendue puis on vérifie que l’alignement est correct. On installe alors les rouleaux de guidage de la lame en laissant un espace d’environ 1 mm entre l’arrière de la lame et la bride de guidage. Les dents des lames qui sont devenues trop fines à la suite d’affûtages répétés s’encrasseront sur le bord avant des rouleaux de guidage en raison de la forme de leur trait de scie et forceront la lame à se désaligner. Il est possible de remédier à ce problème en découpant une petite marche sur les bords avant des rouleaux pour accueillir les dents qui dépassent. Idéalement, les rouleaux devraient être couronnés, une configuration qui aide à suivre correctement les bandes et les courroies, tout en permettant un dégagement pour le jeu de dents.