Filters

Qu’est-ce qu’une traverse paysagère ?

La traverse paysagère en bois est un objet manufacturé iconique dans le monde du jardin. Les traverses paysagères sont disponible en différentes essences : pin, chêne, douglas… Ce sont des matériaux faciles à fixer et à retirer, et facilement réglable.
Une traverse paysagère est un type de produit d’aménagement paysager utilisé pour recouvrir le sol. Il peut être utilisé à diverses fins, par exemple pour créer une allée ou même pour cacher une vilaine tache sur votre pelouse.

Quels matériaux sont utilisés pour les traverses bois  ?

Les traverses paysagères en chêne sont généralement fabriquées à partir de bois et existent dans de nombreux styles et tailles différents. Certaines personnes peuvent les utiliser comme base pour leur jardin afin de ne pas avoir à s’inquiéter que le sol soit trop inégal ou difficile à travailler.

Une traverse de paysage en Douglas est un type de rondin utilisé pour aider à stabiliser le sol. Ces bûches sont généralement placées en rangée et leurs extrémités sont enfouies dans le sol afin qu’elles puissent fournir un support à la terre, ce qui permet aux gens de marcher dessus plus facilement. Ils sont souvent placés dans des zones où il peut y avoir beaucoup de circulation piétonnière, comme les parcs, les jardins ou les terrains de jeux.

Les traverses paysagères, à l’origine d’anciennes traverses de rails de chemin de fer, recyclées ou non, sont fréquemment utilisées dans l’aménagement extérieur. Elles peuvent être montées verticalement ou horizontalement. Ces éléments d’extérieur, qui existent en différentes tailles et sont d’essences de bois variées, aident à établir, structurer et délimiter un espace. Le bois recyclé des anciennes traverses estampillées SNCF présente plus sieurs défauts majeurs dont les principaux sont à l’évidence son ancienneté et le fait qu’ils ait été traité à maintes reprises et soit potentiellement dangereux pour l’Homme ou l’Environnement.

Quel bois privilégier pour ma traverse en bois ?

Le pin : S’impose lorsque le but principal est d’installer une traverse solide et durable. On estime sa durée de vie une fois posé au sol à environ dix ans.

Le Pin Douglas : un peu plus cassant et généralement utilisé pour délimiter des frontières ou des parcelles dans la cadre de la conception et de la mise en place d’un potager. Il convient de mentionner que des mesures de protection supplémentaires peuvent être nécessaires pour conserver son attrait.

Le Chêne : Les traverses paysagères en chêne sont résistantes à la pourriture, aux champignons et à l’humidité. Pour augmenter sa durée de vie, un traitement hydrofuge peut être pertinent

Le Châtaignier : Il est incroyablement dense et adaptable lorsqu’il n’est pas traité ;

Le Robinier : Ce bois est intrinsèquement imputrescible et parfait pour les traverses qui sont en contact permanent avec le sol.

Malgré le large éventail d’options, le chêne est l’une des espèces les plus fréquemment utilisées. Il est préférable de choisir du bois provenant de forêts gérées durablement, ou de préférence de forêts françaises, dans l’optique et la démarche d’une meilleure protection de l’environnement.

Les traverses mesurent souvent de 2 à 2,5 mètres de long. Elles ont une épaisseur de 15 cm et une largeur de 25 cm. Ces morceaux de bois sont gros et denses, et ils peuvent peser jusqu’à 80 kg. Il est donc fortement déconseillé de les manipuler en solitaire, un travail d’équipe et des mesures de protection de base paraissent fortement indiquées.

Quelle technique adopter pour poser une traverse bois jardin ?

Les traverses paysagères peuvent être posées de deux façons :

Horizontale : une approche fréquemment adoptée lors de la construction d’un escalier extérieur ;

Verticale : Une approche appropriée pour maintenir des murs de soutènement ou établir des limites et créer des parcelles.

Travaux à faire à en amont:

Il est conseiller de drainer le sol qui sera en contact direct avec le bois afin de le protéger au maximum. Pour cette raison, il est impératif de répandre une couche de gravier avant toute installation.

De plus, une couche de protection doit être appliquée sur la pièce de bois qui sera en contact avec le sol. Vous avez le choix car il existe plusieurs matériaux disponibles (papier goudronné, PVC, etc.).

Comment pose-t-on les traverses horizontales ?

Les procédures de pose des traverses horizontales sont les suivantes :

Utilisez de la ficelle et des piquets pour indiquer où seront placées les futures traverses. Pour installer les traverses dans le sol lors de la création d’un escalier, prévoyez au moins 40 cm de profondeur et environ 15 cm entre chaque marche. A chaque phase, il est impératif que vous ameublissiez et tassiez soigneusement le sol.

Placez une couverture géotextile entre vos traverses pour empêcher l’herbe d’y pousser.

Si vous ne l’avez pas encore fait, appliquez sur le sol une première couche de gravier et de sable d’une épaisseur de 10 cm.

Lorsque vous posez des traverses dans le but de créer un escalier, commencez toujours par la partie haute. Après vous être assuré qu’elles sont bien droites, utilisez des tiges métalliques pour les fixer fermement.

Placez du gravier entre les marches après leur installation.

Comment installer les traverses paysagères verticales ?

Les étapes à suivre lors de l’installation des traverses verticales sont les suivantes :

Commencez par créer une tranchée suffisamment large pour accueillir les traverses. Elle doit être un peu plus haute qu’un tiers des traverses ;

Remplissez le fond de la tranchée avec 10 cm de gravier et de sable pour en assurer le drainage.

Mettez les traverses en place et assurez-vous de leur bon alignement. Laissez un espace de 2 mm entre elles pour permettre le travail et la dilatation éventuels du bois.

Pour stabiliser les traverses, coulez du béton sur leur fondation.

Installez un géotextile, si vous estimez que cela est nécessaire, pour empêcher l’herbe de pousser.

Répandez davantage de gravier sur la partie supérieure.