WoodPartners

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content

Bardage Bambou

Le bardage est le matériau de protection fixé sur la façade externe d’un mur d’une maison ou d’un autre type de construction. Avec le toit, il constitue la première couche défensive contre les éléments, comme les rayons du soleil, la pluie, la neige, la chaleur et le froid, créant ainsi un environnement stable et plus confortable à l’intérieur. Le matériau et le style du revêtement peuvent également favoriser la beauté du bâtiment. Il existe une grande variété de matériaux, naturels ou artificiels, qui présentent chacun des avantages et des inconvénients. Les murs de maçonnerie en tant que tels ne nécessitent pas de revêtement, mais tout mur peut être revêtu. Les murs à ossature interne, qu’il s’agisse de bois ou de structures en acier, doivent cependant toujours être bardés.

Le bambou est devenu l’un des matériaux favoris du paysage des produits naturels utilisés comme matériaux de construction et par conséquent, de bardage. Dans cette catégorie de produits, on en trouve dans les revêtements de sol, les comptoirs, les armoires, les revêtements muraux, et bien plus encore. Comme option de bardage, le bambou présente un certain nombre d’avantages et quelques désagréments.

Les points positifs d’un bardage en bambou :

    • Une croissance rapide :

Le bambou a un taux de croissance inégalé dans le monde végétal. Certains types de bambou peuvent grandir de 50 cm par jour ! Le taux de régénération des forêts de bambou étant beaucoup plus rapide que celui de toute autre plante ligneuse, il s’agit d’un choix durable.

    • Durable et Solide :

Techniquement, le bambou est une herbe et non un bois et son grain unique en fait un choix de bardage réellement favorable. Il est différent des autres plantes herbacées, comme la canne à sucre et le maïs, car il devient plus dur au fil des ans et présente une résistance semblable à celle du bois. En outre, on dit que le bambou est même plus résistant que les fibres de bois et l’acier doux.

    • Une installation facile :

Le bambou fonctionne essentiellement de la même manière que le bois, sans nécessiter de techniques d’installation particulières. La récolte et l’installation du bambou sont assez simples. Il est facile à couper, il n’y a pas d’écorce à peler pendant le traitement, et sa légèreté le rend idéal à manipuler, transporter et stocker. Il existe également de nombreux aspects et options, ce qui permet de vraiment adapter le bambou à votre maison. Par exemple, vous pouvez opter pour des parquets en bambou dans différentes teintes ou types qui ressembleront à un parquet standard.

    • Favorable à l’environnement :

Outre le taux de croissance rapide du bambou, la production de bambou présente également des avantages pour la planète. Un réseau complexe de racines ancre le sol, empêchant l’érosion en cas de pluie ou d’inondation. Il aide par ailleurs le sol à retenir l’eau, contribuant ainsi à la régulation de l’humidité tout au long de la saison des pluies et de la saison sèche. De plus, le bambou absorbe plus de tonnes de CO2 que les arbres, en raison de son taux de croissance extrême. L’essor du marché du bambou est donc une aubaine pour l’environnement.

    • Abordable :

Choisir le bardage bambou est également une option économique. La même surface représente un investissement de 30 à 50% moins cher qu’un bardage classique de bois dur.

Les quelques inconvénients d’un bardage en bambou :

    • Le bardage est susceptible de se détériorer :

En raison de la forte teneur en amidon du bambou, si les niveaux de sève ou d’humidité sont élevés, cette plante est plutôt vulnérable aux éléments naturels. Les insectes, les champignons, la pourriture et le feu peuvent facilement s’attaquer au bambou récolté s’il n’est pas coupé, traité et stocké correctement. Il existe des moyens de le traiter naturellement, comme le séchage à l’air ou à la chaleur, mais certains fabricants utilisent des produits chimiques dangereux, comme le formaldéhyde et l’arsenic.

    • Le bambou n’est pas un produit local :

Bien sûr, la plante elle-même est très renouvelable, mais est-elle considérée comme durable si elle doit être expédiée dans le monde entier ? Les conditions de croissance en Europe n’étant pas aussi favorables aux plantations de bambou qu’en Amérique du Sud et en Asie, c’est donc un produit d’importation. Cependant, « Building with Bamboo » rappelle que la récolte et le traitement du bambou ne consomment qu’une faible quantité d’énergie et que sa légèreté en fait un excellent matériau pour le transport en bateau.

    • La qualité n’est pas constante :

Compte tenu du peu de réglementation concernant le bambou en tant que matériau de construction et ainsi de bardage, il peut être difficile de connaitre la nature véritable du produit. De nombreux éléments déterminent la qualité du bambou, et il n’est pas toujours facile de faire la différence d’une provenance à l’autre. Tout dépend de l’espèce de bambou, de l’endroit où il a été cultivé, de l’âge auquel il a été récolté, ainsi que du traitement et de la finition. En outre, il n’existe pas suffisamment de données sur l’efficacité de la remise en état du bardage bambou, ce qui met en péril la longévité de votre revêtement, et par conséquent l’intégrité de l’ensemble de la construction.

En conclusion, le bambou être un choix pertinent pour ceux qui veulent réaliser un bardage en prenant en compte la protection de l’environnement, mais tous les produits ne sont pas de qualité équivalente. Connaitre la provenance du bambou destiné à faire office de bardage,  les certifications de durabilité légitimes et le type de garantie dont bénéficie le produit permettra de s’assurer de la qualité du revêtement extérieur de la construction.