WoodPartners

Essence de bois : l'Ipé

On le nomme “l’ébène verte” en Guyane, parce que ce bois aux teintes verdâtres est aussi dur que l’ébène. L’Ipé, bois de l’Amazonie, possède des qualités appréciées en construction extérieure, soumis aux intempéries, mais aussi en décoration intérieure.

IPÉ Ipe1 France

Présentation et origine

IPÉ pexels-leo-caldas-9557517-1 France

Provenant du Brésil, mais aussi de Colombie, du Pérou, du Paraguay ou d’Amérique centrale, l’Ipé aime les terrains sains des collines et des bords de rivières à sol filtrant.

Il se rencontre en forêt amazonienne et se repère par son tronc droit et élancé pouvant atteindre jusqu’à 25 mètres de hauteur. Les rondins ont un diamètre compris entre 60 et 80 cm.

Marron grisâtre, l’écorce est crevassée longitudinalement. Son épaisseur varie de 1 à 1,5 cm. L’Ipé ou tabebuia pour les botanistes, famille des bignoniacées-, est dense, très solide, et très stable.

Sa très bonne durabilité est comparable à celle du teck. Le bois parfait est apte à la menuiserie extérieure sans traitement, et cela, même en ouvrage directement exposé aux intempéries, d’où son utilisation en passerelles, margelles de piscines et autres milieux exposés.

Aspect

C’est une essence à grain variable, de fin à moyen selon les espèces, parfois figuré. Le cœur est généralement bien centré. L’aubier, de 4 à 8 cm, se distingue facilement avec sa teinte beige clair.

Le bois parfait a une couleur brun sombre virant sur le rougeâtre. Très finement strié de jaune-vert, il se présente occasionnellement avec de fines veines. Les pores sont remplis d’un dépôt jaune verdâtre : le “lapachol”. Le contre-fil est toujours présent, quelquefois accentué.

Principales caractéristiques

Au premier contact, ce qui frappe, c’est son poids. L’Ipé est lourd et très dense. Plongé dans l’eau, il coule, même après avoir été séché. À l’état frais de sciage, sa densité est de 1,2 à 1,3. À l’état sec, elle est encore de 0,95 à 1,05. L’Ipé est une essence très durable. Le duramen (bois parfait) fait preuve d’une très bonne résistance aux insectes, aux champignons de pourriture et aux termites.

Du fait de sa très bonne durabilité, il peut être utilisé sans traitement de préservation dans tous les emplois correspondant à une classe IV de risque biologique (bois en contact direct avec le sol ou une source d’humidité permanente). Un traitement de préservation de ce bois n’est pas nécessaire, car il améliore peu ou pas sa durabilité. De toute façon, l’Ipé absorbe mal les pro-duits de préservation.

D’une teneur en eau assez faible avant l’abattage, l’Ipé sèche assez bien et assez vite, ce qui présente un avantage indéniable vis-à-vis des autres essences de bois dur. Le retrait est assez faible et équilibré. La stabilité en service est très grande. L’Ipé se déforme très peu.

Applications

L’Ipé est réputé pour sa stabilité dans le temps et pour sa tenue en ambiance humide. Rendu célèbre par le gigantesque deck (plancher de terrasse) de la Bibliothèque nationale de France à Paris, l’Ipé est très utilisé pour la réalisation de planchers extérieurs. Sa durabilité, sa dureté et sa stabilité en font une essence idéale pour ce type d’emplois, surtout pour les usages intensifs.

Grâce à ses excellentes caractéristiques mécaniques, l’Ipé convient également à la construction d’ouvrages d’art tels que ponts, passerelles, charpentes et à la construction navale. Il se prête agréablement à la fabrication de mobilier de jardin, d’escaliers, de meubles d’intérieur ou à l’aménagement de salles de bain.

Autres domaines d’emploi : ébénisterie, tournage, manches d’outils, placage, moulure, fonds de wagons.

Conseils d’utilisation, finition

Le sciage, le rabotage et le dégauchissage du bois massif nécessitent de la puissance et l’utilisation de lames stellitées ou au carbure. Le contrefil peut gêner le rabotage. Le travail de l’Ipé avec des outils portatifs est moyennement difficile. Lors du séchage, le bois se déforme peu, mais l’application d’un produit anti-fentes en bout est conseillé pour éviter l’apparition de gerces.

Le taux de silice est très faible, le pouvoir désaffûtant sur les outils faible à moyen. L’application de produits de finition se fait sans difficulté majeure. Toutefois, les dépôts de “lapachol” peuvent parfois gêner les applications de peintures et

Quelques idées fausses

On a reproché à l’Ipé d’être glissant lorsqu’il est mouillé. En cela, il n’est pas différent des autres matériaux durs et lisses ni des autres bois. Si la pellicule d’eau qui se dépose n’est pas drainée, il y a effectivement risque de glissade. Il est plus sage de prévoir un usinage strié perpendiculairement au sens de la marche : cela permettra l’écoulement de l’eau et facilitera la marche.

Il est aussi possible d’adjoindre un dispositif antidérapant dans des zones à risques comme les escaliers. Un entretien régulier permet d’empêcher le développement de champignons qui peuvent rendre la surface visqueuse. Le “lapa-chol”, souvent mis en cause à tort, n’augmente pas la glissance.

FICHE TECHNIQUE

IPÉ SAWBLADE-Converted-7 France

Usinage : très bon

IPÉ ecrou-Converted France

Résistance à la fente clouage/vissage : moyen

IPÉ colle-Converted France

Collage : très facile

IPÉ bouton2 France

Dureté : faible

Propriétés physiques

Caractéristiques mécaniques